26 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

Tant bien que mal

Tant bien que mal

 

 

Sans aucun doute,

La vie est une route,

Je doute, elle me dégoûte,

On y tombe,

Et le soleil réapparaît,

Le bonheur est tout près,

Telle une gorgée d’eau fraîche,

Une fleur des près.

Un chemin escarpé,

Des pierres pour trébucher,

La maladie, cette plaie

A croire être possédé.

Comment comprendre cette vie,

Faite de fleurs et d’ennui,

Dans l’ombre et la lumière,

Dans cet espace intemporel,

Le paradis et l’enfer,

A ne savoir quoi faire

Désespérément,

Sans rien faire.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Lafausseracaillepinkquiaime... |
Hypokhagne 1 |
Dans mon coin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | commentcest
| Pressplume
| The rhythm of words